Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe

Sondage 23.12.2012

Les Français et Noël

Par la passé perçue plutôt comme une fête religieuse, la fête de Noël est aujourd’hui plutôt représentée comme une fête familiale, un moment de rassemblement avec ses proches.
La tradition familiale est particulièrement prégnante et est de plus en plus présente dans les représentations associées à la fête de Noël.
Les Français restent quasi-unanimes à considérer le réveillon du 24 décembre comme une occasion de faire plaisir à ses proches (89%, -5 par rapport à 1997) et un moment de tradition qui rappelle l’enfance (89%, +6). Dans le même ordre d’idées, Noël apparaît de plus en plus comme une occasion unique de se retrouver en famille pour trois quarts des personnes interrogées (77%, +14) dans une société plus individualiste et plus mobile et dans laquelle la sphère familiale s’est réduite. Traduisant une hausse de dix points par rapport à 1997, 87% estiment également que Noël correspond à une rare occasion d’entretenir les traditions familiales et de conserver ses racines. La fête de Noël tient ainsi lieu de moment de retrouvailles qui permet de renouer avec sa famille, avec son enfance. Le mouvement de repli sur la sphère privée et sur la famille se manifeste par ailleurs avec l’affaiblissement de l’esprit de solidarité pendant Noël. 75% des Français assimilaient Noël en 1997 à un moment où l’on se sent plus solidaire des pauvres et des isolés, contre 57% aujourd’hui, soit une baisse de 18 points. Opère sur ce point un clivage générationnel : les séniors insistent davantage sur la solidarité au moment de Noël (72%) et s’opposent aux autres générations (57% en moyenne).
Si l’aspect religieux semble être une réalité pour de nombreux Français, ce sentiment est moins partagé aujourd’hui, notamment parmi les jeunes générations, et la fête de Noël semble s’en être un peu démarquée.
Une majorité de personnes interrogées considère en effet que Noël est la fête de la Nativité, la naissance du Christ (68%, stable) et une proportion plus élevée, quoiqu’en baisse, insiste sur la nécessité d’expliquer aux enfants l’origine religieuse de Noël, y compris si l’on n’est pas croyant (82%, -7). Pour autant, les Français sont partagés concernant la nécessité de transmettre un message religieux aux enfants (52%). Seulement 41% des moins de 35 ans considèrent cette nécessité, contre 66% des 65 ans et plus. En baisse de seize points auprès de l’ensemble par rapport à 1997, ce résultat est un indicateur de la moindre importance de l’aspect religieux de la fête de Noël aujourd’hui.
Toutefois, malgré l’affaiblissement des croyances religieuses, seuls 25% des interviewés jugent que fêter Noël n’a plus aucun sens (-13). Ce sentiment ne fait d’ailleurs pas l’objet d’un clivage générationnel, jeunes et moins jeunes s’accordant sur ce point (25% des moins de 35 ans, contre 25% des 35 ans et plus, et même 27% des 65 ans et plus). Notons qu’enfin les Français sont conscients d’un certaine dérive commerciale de Noël : 81% d’entre eux perçoivent le 25 décembre comme une fête commerciale, soit une hausse de 6 points par rapport à 1997. Cet aspect ne semble cependant pas entamer l’enthousiasme autour de cette fête, tant l’attachement à Noël reste fort.

Echantillon de 1005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 11 au 13 décembre 2012.

AVEC:  SUD OUEST DIMANCHE

Nous contacter

Jérôme Fourquet Jérôme Fourquet :
Directeur de Département Opinion et Stratégies d'Entreprise
Email
Esteban Pratviel :
Chef de groupe - Département Opinion et Stratégies d'Entreprise
Email


tél : (33) 01 45 84 14 44
Fax : (33) 01 45 84 93 38