Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe

Sondage 03.01.2018

L’état d’esprit des Français - Vague 38

Alors que la dernière mesure réalisée en août 2017 par l’Ifop pour Dimanche Ouest-France renvoyait l’image d’une France habitée d’un regain d’optimisme suite à l’élection présidentielle, cette fin d’année semble conforme à l’hiver dernier, avec près de 6 répondants sur 10 se disant pessimistes quant à leur avenir et celui de leurs enfants (59%).

Si le contexte pesant d’une crise conjoncturelle ou encore l’environnement terroriste dans lesquels la France évolue depuis début 2015 ne sont sans doute pas étrangers à ce moral en berne, le recul de 4 points du niveau d’optimisme par rapport à août dernier (de 45% à 41%) peut s’expliquer par l’érosion de l’état de grâce et de l’« effet Macron » ?

Pour autant, 70% de nos concitoyens se sentent heureux de vivre aujourd’hui en France. Dans le détail, ce sentiment de bonheur n’est pas uniformément partagé selon les affinités politiques : si les proches du mouvement de la France Insoumise ne sont qu’une légère majorité à se définir heureux (56%), les proches du mouvement lancé par le Président de la République sont les plus enthousiastes (90%).

Invités à se prononcer plus précisément sur les domaines dans lesquels la France se porte bien, l’absence de guerre demeure en tête, mais on note cependant un recul de 6 points par rapport à la mesure qu’il y a quatre ans, sans doute alimenté par le contexte terroriste que nous connaissons (27% vs 33%). Le tourisme et le modèle social demeure ensuite les atouts de notre pays principalement perçus par ses habitants. De façon non négligeable, notons la forte progression du domaine sportif, probablement marqué par cette fin d’année riche en médailles d’or mondiales, à l’image de celle décrochée par Teddy Riner en Judo ou encore par l’équipe de handball féminin. Aussi, la ville de Paris a été désignée comme ville hôte pour les JO de 2024, ce qui place le sport français à 11 points de plus qu’en 2013 (13% vs 2%). En revanche, notons un léger recul sur l’aspect démocratique (7% vs 11%), mais surtout de la liberté ou liberté d’expression (15% vs 21%), qui apparaît moins évidente après l’attentat ayant visé Charlie Hebdo.

Quant à la situation économique actuelle, alors que 40% des Français estiment encore vivre une période de crise, il s’agit du score le plus bas jamais mesuré depuis 2009. Un quart d’entre eux considèrent que la situation est difficile mais qu’elle s’améliore progressivement (23%, en progression de 14 points par rapport à août 2015), tandis que plus d’un tiers considèrent que le pire est derrière nous (35%, + 9 points). L’amélioration de la situation économique et le regain de croissance mesurés par les économistes et les milieux d’affaires semblent désormais perçus par l’opinion pour qui la sortie de crise est en cours.

Concernant plus particulièrement l’action d’Emmanuel Macron et le pronostic sur l’ampleur de son action réformatrice au terme du quinquennat, les Français estiment pour une majorité d’entre eux (54%) que le président élu cette année va transformer la France au cours de son mandat : 12% font le pari qu’Emmanuel Macron aura transformé le pays en profondeur et 42% qu’il aura mené quelques réformes importantes, alors que 46% considèrent qu’en 2022, il n’aura finalement transformé le pays qu’à la marge (25%), voire pas du tout (21%). L’amélioration du climat économique semble ainsi sourire au Président de la République puisqu’à cette même question, les Français n’étaient que 48% à tabler sur une transformation du pays par Emmanuel Macron en août dernier, soit une hausse de 6 points. On peut également penser que les chantiers lancés et les réformes votées ces derniers mois ont convaincu une partie des Français qui s’interrogeaient sur l’ambition et la capacité réformatrice du Président. Le regain de popularité du chef de l’Etat observé ces derniers mois trouve sans doute en partie son origine dans cette image de réformateur auprès des Français. Au regard de la proximité politique, si les sympathisants de la République en Marche ! affichent toujours une confiance absolue dans leur ex-candidat (96% pensent qu’il va transformer le pays), on observe que les proches du Parti Socialiste (64%) et des Républicains (70%) se révèlent très majoritairement optimistes sur l’action du Président de la République au cours de son quinquennat, ce qui n’est, sans surprise, pas du tout le cas des partisans de La France Insoumise (31%) et du Front National (30%).

Echantillon de 1022 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par département et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 20 au 21 décembre 2017.

AVEC:  DIMANCHE OUEST FRANCE

Nous contacter

Jérôme Fourquet Jérôme Fourquet :
Directeur de Département Opinion et Stratégies d'Entreprise
Email
Mathilde Moizo :
Chargée d'études - Département Opinion et Stratégies d'Entreprise
Email


tél : (33) 01 45 84 14 44
Fax : (33) 01 45 84 93 38