Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe
31

Ifop Collectors

 
06/08/2014

Ifop Collectors n°31

Trois semaines après le lancement de l’opération « Bordure protectrice » par l’armée israélienne sur la bande de Gaza, les Français se révèlent dans leur ensemble peu engagés vis-à-vis du conflit israélo-palestinien. Ce détachement à l’égard du conflit entre Israéliens et Palestiniens - et plus globalement à l’égard de l’ensemble des divers affrontements émaillant le Moyen-Orient - paraît aujourd’hui sans surprise, l’opinion française se lassant des contentieux complexes. Pour autant, tel n’a pas toujours été le cas, et il convient de se rappeler qu’une vingtaine d’années après la création de l’Etat hébreu, les Français témoignaient par exemple d’une sympathie majoritaire pour Israël.

Nous présentons dans ce nouveau numéro de notre série Ifop Collectors les résultats de différentes enquêtes menées en France, de 1956 à nos jours, attestant de l’évolution de la relation des Français à l’égard d’Israël, mais aussi de leurs espoirs et attentes à l’égard d’une résolution du conflit avec les pays arabes et du rôle que doit jouer la France pour ce faire.
 
24/06/2014

Ifop Collectors n°30 - 1994-2006 : Les Français et les propositions de « smic jeunes »

Relancée dans le débat public à la suite des déclarations de l’ancien directeur de l’OMC Pascal Lamy prônant les « petits boulots » payés en-dessous du Smic, puis de la proposition de « smic intermédiaire » du président du Medef Pierre Gattaz, l’idée d’un « Smic jeunes », qui s’élèverait à un niveau moindre que le Smic, n’est pas nouvelle. Que ce soit sous la forme du CIP (contrat d’insertion professionnelle), en 1994, du CPE (contrat première embauche), en 2006, ou du « smic intermédiaire » évoqué aujourd’hui, la proposition d’un Smic réduit ou d’un contrat plus flexible afin de lutter contre le chômage des populations les plus touchées, en incitant notamment à l’embauche des jeunes ou des demandeurs d’emploi les moins expérimentés ou les moins qualifiés, a régulièrement refait surface ces vingt dernières années, mais sans jamais aboutir. Le CIP, mis en place entre fin 1993 et début 1994, fut retiré sous la pression populaire, notamment des jeunes, et la loi sur le CPE, bien que votée en février 2006, ne fut jamais appliquée. Quant à la dernière proposition de « smic intermédiaire » du patron du Medef, elle a provoqué un tel tollé au sein de la classe politique, dans la majorité comme dans l’opposition, que l’on peut sincèrement douter qu’elle soit suivie d’effet. Elle n’en a pas moins ressuscité le débat autour du Smic jeune en France. Un débat sur lequel revient ce nouveau numéro d’Ifop Collectors, à travers l’analyse de sondages réalisés, en 1994 et 2006, à la suite des différentes propositions de « smic jeunes » ou « contrat jeunes ».
 
16/05/2014

Ifop Collectors n°29 - 1945-1954 : La Guerre d’Indochine

Le 7 mai 1954, les points d’appui Eliane 10, Eliane 4 et Eliane 3 sont conquis par les Vietminh et le camp retranché de Dien-Bien-Phu tombe au terme de 57 jours de combats acharnés. Cette grave défaite militaire allait accélérer la fin de la Guerre d’Indochine débutée neuf ans plus tôt.

Comment l’opinion publique française a-t-elle évolué sur le sujet durant ces neuf années ? S’est-elle sentie concernée par cette guerre lointaine ? A partir de quand l’option de la négociation est-elle devenue majoritaire ? A l’occasion du soixantième anniversaire de la chute de Dien-Bien-Phu nous publions dans ce nouvel Ifop Collectors tous les sondages réalisés par notre insitutut sur la Guerre d’Indochine entre 1945 et 1954.
 
18/04/2014

Ifop Collectors n°28 - 1973 : Les catholiques français et la religion

Alors qu’aujourd’hui le recul de la religion catholique en France tend à devenir un fait établi dans l’inconscient collectif, l’Ifop sort de ses archives une étude d’opinion réalisée auprès des Français « élevés dans la religion catholique » à une période charnière du catholicisme en France. En effet, les années 1970 marquent le début d’un déclin très net de la religion catholique dans la société française. Malgré la rupture constituée quelques années plus tôt par le concile œcuménique de « Vatican II », les croyants de cette époque, dont la pratique était déjà en baisse par rapport à celle de leurs parents, n’imaginaient pas que leurs enfants perpétueraient la tradition spirituelle familiale avec autant de ferveur. L’opinion des catholiques des années 70 traduit ainsi une distanciation de la religiosité et l’anticipation d’un recul progressif de la foi chrétienne.